Bannière publication participation citoyenne

Solutions alternatives à la crise de la dette

Notes d'analyse
Juin 2014
Version PDF

Notes d'analyse, Participation citoyenne, juin, 2014

Depuis le fameux TINA (There Is No Alternative) de Margaret Thatcher, de nombreux économistes et hommes/femmes politiques prétendent qu’il n’existe pas d’alternatives à la crise de la dette. Pourtant, au moins deux exemples européens montrent que d’autres voies sont possibles pour sortir de la crise sans passer par l’austérité. Pour la Solidarité - PLS a étudié pour vous le cas de l’Islande et l’accord de Londres de 1953.

Ce Working Paper poursuit le travail entamé dans une précédente publication sur le sujet. Après avoir dressé un état des lieux de la situation de la dette publique et des politiques d’austérité en Europe, nous nous penchons ici sur les stratégies économiques alternatives.

Les deux exemples abordés dans ce Working Paper montrent tout l’intérêt d’opérer une restructuration de la dette afin de permettre aux pays endettés de relancer leur économie. De plus, il apparaît à travers eux que la solidarité, loin d’être une idée abstraite éloignée des réalités politiques concrètes, constitue aussi un moyen redoutablement efficace pour améliorer la performance économique de nos systèmes.

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci