Bannière publication développement durable

Transition vers une économie circulaire : financements et leviers

Notes d'analyse
Novembre 2016
Version PDF

Le financement de la transition vers une économie circulaire représente l’enjeu majeur des prochaines décennies et implique une transformation profonde de la structure de notre économie et le soutien des acteurs publics. Cette note PLS présente les financements existants et les mesures à développer.

Le Club de Rome estime que les investissements nécessaires à la transition sont de l’ordre de 3% du PIB, un niveau semblable à celui nécessaire à la transformation économique des pays européens suite à la seconde guerre mondiale. Il faut adapter les infrastructures, améliorer le système de gestion des déchets, investir dans la recherche et l’innovation et dans les services de formation, afin de développer les nouvelles compétences requises.

Pour permettre cette transition, l’intervention d’acteurs publics est nécessaire : ils doivent investir là où le risque est trop élevé pour attirer des investisseurs privés, soutenir les entreprises innovantes et inciter via des instruments économiques et fiscaux à l’adoption de logiques circulaires.

Plusieurs programmes et fonds de financement existent à différentes échelles, en particulier au niveau européen : cette note d’analyse explique comment le programme Horizon 2020, les Fonds structurels d’investissement européens (FSIE) et le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) peuvent contribuer aux investissements requis pour la transition.

Par ailleurs, des outils d’incitation économique doivent être développés pour soutenir tout organisme porteur de projets innovants : appels à projet, aides aux crédits, adaptation des marchés publics… Les programmes européens (COSME, InnovFin, LIFE) et des initiatives régionales dont il faut s’inspirer sont présentés dans la note.

Enfin, le levier fiscal ne doit pas être sous-estimé : la mise en place de mesures incitatives, à l’image des allègements fiscaux sur les activités de réparation en Suède, et dissuasives (taxation de l’utilisation des ressources) est encouragée par de nombreux experts.

L’économie circulaire est un mode de production et de consommation durable et les investissements nécessitent une vision à long-terme : c’est un pari gagnant !

Contact: 

Denis Stokkink

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci